Découpeuse laser

image:
image: speedy_400_01.jpg
fabricant:
Trotec
modele:
Speedy 400
numero:
S4-2212
utilisation:
découpe 2D, fabrication de boîtes, usinage rapide
materiaux:
Papier, Carton, Bois, PMMA, Caoutchouc
zonedetravail:
1016 x 610 mm et 305 mm en z
emplacement:
Salle 142
acces:
Supervisé
dangerosite:
Assez dangereux
etat:
Opérationnelle
laser:
CO2
puissance:
120W
extracteur:
Atmos Duo Plus 01422-12564
autresinfos:
Option traversante
documentation:
70%
tags:
laser

Manuel

J'ai déjà lu la doc, afficher le récap

La découpeuse laser permet de graver ou découper divers matériaux (voir section materiaux) en les chauffant avec un puissant laser CO2. Elle réalise des découpes en 2 dimensions, mais on peut créer des objets en 3 dimensions avec différentes techniques d'assemblage : encastrement, encoches, superposition de couches, etc.

Avantages :

  • Relativement simple à utiliser
  • Dessin simple également car c'est de la 2D, il existe de nombreux générateur pour créer par exemple des boîtes sans avoir à les dessiner, etc.
  • Très rapide, on peut réaliser une boîte à encoche en quelques minutes à peine, découper du bois de 15mm en une seule passe…

Inconvénients :

  • l'odeur de brûlé qui a tendance à rester, surtout pour du bois
  • le biais de la tranche, surtout sur des matériaux épais, dû à la défocalisation de la lentille
  • les dimensions extérieures d'une forme peuvent être réduites par le trait de découpe, et donc perdre en précision
  • c'est une machine assez dangereuse si elle est mal utilisée, elle peut créer des départs de feu

Page de présentation sur le site du fabricant : https://www.troteclaser.com/fr/machines-laser/machines-gravure-laser-speedy/

  • Focale / focaliser : terme d'optique, focaliser le laser c'est comme régler le point en photo, définir la distance à laquelle on a une image nette. Ici, c'est la distance à laquelle le laser sera le plus net et donc concentré.
  • Job : terme utilisé par JobControl pour parler d'un travail de gravure et/ou découpe, c'est ce qu'on lui envoie quand on fait “imprimer” dans Inkscape. Voir plus loin.
  • Vectoriel : se dit d'une image composée de formes géométriques (rectangle, segments…), et donc modifiables (couleur, taille, …). Une image vectorielle peut être zoomée à l'infinie sans perdre en définition. Exemples de formats de fichiers : SVG, EPS, DXF…
  • Matriciel : se dit d'une image constituée de pixels. Si on zoome, on finit par voir les carrés des pixels, et donc la finesse des détails dépend de la définition de l'image (et plus on a une image haute définition, plus la taille en octets augmente). Exemples de formats : JPG, PNG, GIF…

Laser

Miroirs

Tête

La tête se déplace sur deux axes (X et Y). Elle réfléchit et focalise le laser.

Elle est composée d'un miroir, d'une lentille, d'une canule et d'un cone.

Cône

Le type de cône qu’on va choisir de monter sous la tête permet de dirigé l’air de façon plus ou moins fine :

  • le cône fin fait un faisceau d’air plus précis et refroidit plus vite la zone. Il est utilisé dans la plupart des cas car on veut refroidir vite le matériau (papier, bois, etc.)
  • le cône large fait un faisceau plus large et moins froid. Il est utilisé pour le plexiglas car un refroidissement trop rapide n’est pas assez translucide et lisse, on veut donc un air moins froid.
Lentilles

La lentille focalise le laser pour qu'il soit net à la surface du matériau.

On a deux types de lentilles, à choisir selon l’épaisseur du matériau.

  • Rouge : 1.5 pouces, se fixe sous la canule. Pour matériaux fins, et surtout pour les travaux de gravure (plus précis). Plus de défocalisation sur des matériaux épais (notions d’optique et d’angle…). On peut quand même découper, mais pas plus de 3mm. Trait de coupe d’une largeur d’environ 0.1mm.
  • Grise : 2.5 pouces, se fixe par-dessus la canule. Pour matériaux épais, et globalement pour tous les travaux de découpe. On peut aussi graver avec mais c’est moins fin, moins précis. C’est la lentille par défaut. Trait de coupe d’une largeur d’environ 0.2mm.

L'état de la lentille est crucial : si elle est sale voire rayée, on perd en puissance, et on risque même d'endommager la machine.

Chaque lentille a son outil (petite réglet en métal avec écrou assorti à la lentille) pour régler la focale, c'est-à-dire régler la distance entre le matériau en la lentille afin que le point du laser sur le matériau soit net.

Table de travail

C'est le plateau qui peut monter et descendre, et sur lequel on va placer notre matériau.

Supports

On possède deux supports rapides à interchanger selon l'utilisation prévue :

  • Plateau avec petits trous : utile pour plaquer du papier par aspiration sans laisser de traces de la grille.
  • Grille : Pour tout le reste. Il est parfois utile de scotcher le travail car il tient moins bien…

Démontage / Montage : à l’aide des 4 boutons sur les côtés, il suffit d’une pression, et parfois d’un léger tour, pour les déverrouiller. Attention le plateau et la grille n’ont pas la même hauteur et donc pas les mêmes renforts (3 barres de maintien qui se placent sous le plateau ou la grille).

Option traversante

La Speedy 400 d’apprentiLAB possède l’option traversante, c’est-à-dire qu’on peut l’ouvrir sur l’avant et l’arrière pour faire passer une pièce de plus de 610mm de long. Il faut alors mettre le tuyau d’aspiration haute sur le trou du dessus, car on aura retiré la section où il est placé habituellement. Ne pas oublier de remettre le bouchon après… Il faut aussi retirer la réglette en haut, mais on n’est pas obligés de la remettre si on a le bouchon pour le haut. Il faut aussi bloquer les capteurs de paroi fermée à l'aide des 2 bouchons XLR.

Extraction

Système : Atmos Duo Plus.

C’est le bloc d’aspiration sur le côté de la machine. Il est connecté à la Speedy à deux endroits pour deux types d’aspiration : * aspiration haute (gros tuyau 80mm). On peut le fermer si on * aspiration de table (petit tuyau)

Il est piloté par la Speedy, mais on peut aussi le lancer par une pression longue sur son bouton on/off pour : * Vérifier l’état du filtre à particules et le taux d’utilisation des sacs de charbon. * Régler le débit si on travaille sur un matériau qui fait beaucoup de fumée (plexi…). En général on laisse le débit sur 300m3h

Pour le démonter, enlever les tuyaux (les remettre capot ouvert), aspirer dans les bas et les retirer un par un…

Le petit tuyau d'aspiration est celui de dessous le plateau, tout le temps actif, et le plus gros est celui qui aspire par dessus (il est réglable grâce à une sorte de robinet régulateur).

  • régulateur fermé : les poussières seront aspirées uniquement par le dessous, ce qui est intéressant pour la découpe mais pas la gravure.
  • régulateur ouvert : les poussières seront aussi aspirées par le dessus, très important pour les gravures générant beaucoup de poussières, comme le caoutchouc.
  • entre les deux : pour les travaux mixtes (gravure/découpe), tant qu'on n'a pas trop de poussières.

Air comprimé

Nous avons remplacé le compresseur intégré par un kit gaz raccordé au réseau d'air comprimé du labo de métrologie. L'air comprimé est libéré au niveau de la tête ce qui crée un refroidissement, et empêche ainsi d'avoir trop de flammes.

Avec le kit gaz on peut régler la pression, globalement mieux vaut rester vers 2.5, 3 bar (papier, carton), mais pour le plexi on veut moins de refroidissement alors 1 bar suffit.

  • Alcool isopropylique : pour nettoyer les optiques
  • Lingettes de nettoyage des optiques : ne les utiliser que pour les lentilles et miroir !
  • Dégraissant ménager : pour nettoyer les traces de brulé, le dépot, ailleurs que sur les optiques (par exemple le cône).
  • ✅ OUI :
    • Papiers
    • Cartons
    • Bois
      • jusqu'à 10-20mm d'épaisseur max
      • Non ignifugé, non traité, non peint ou verni. Le bois ignifugé a été traité avec un produit retardateur de flammes, ce qui ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas brûler, mais il va falloir chauffer beaucoup plus d'une part, et d'autre part le produit peut dégager des fumées toxiques
      • Sans colle urée-formaldéhyde (cancérogène 1) ). Elle peut être utilisée dans le MDF, mais aussi le CP, le lamellé-collé… On peut vérifier que le bois est de norme E1 pour être sûr qu'il n'en contient pas.
      • Massif, contreplaqué, MDF. Le MDF, bien que moins couteux, dégage plus de particules, et peut contenir de la colle formaldéhyde (voir ci-dessus).
    • Acrylique
      • Plexiglas
      • PMMA
    • Autres plastiques
      • Plaques à graver bicouche…
      • PP
      • POM
    • Caoutchouc laser
    • Cuir (naturel, le synthétique peut contenir du PVC)
  • ⛔ NON
    • métaux
    • PVC et autres matériaux chlorés. Ils dégagent des fumées toxiques qui de plus endommagent gravement la machine 2).
    • PC
    • Verre
    • En cas de doute consulter l'équipe et la documentation officielle !

Voir la documentation officielle du fabricant :

  • Pour le dessin 2D :
  • Pour le pilotage de la machine : JobControl (installé sur le poste en salle 142).

Afficher le récap

Afin de concevoir son projet, il est nécessaire de bien comprendre ce qu'il est possible de faire ou ne pas faire avec une découpeuse laser. Vous pouvez aller jeter un œil aux exemples d'utilisation.

Si on fait un assemblage, il faut aussi avoir choisi son matériau avant de commencer à dessiner, car son épaisseur impacter certaines parties du dessin 2D (notamment si on fait des assemblages avec des créneaux).

Sur le poste dédié à la machine, nous utilisons Inkscape pour dessiner en vectoriel, et pour adapter nos fichiers aux contraintes d'usinage. On peut utiliser Illustrator, CorelDraw, ou un autre logiciel, mais comme ceux-ci ne sont pas installés sur le poste de la machine, il faudra ouvrir le fichier dans Inkscape pour vérifier l'import (notamment les dimensions, les couleurs…).

Si vous n'êtes pas familier avec Inkscape, allez d'abord vous familiariser avec l'interface et les opérations de base (voir page du wiki). Régler les unités (mm), la taille du document, les éventuelles grilles.

Dans cette étape de dessin, on va soit :

  • dessiner ou importer un dessin vectoriel en 2 dimensions
  • importer une image matricielle et l'adapter un peu pour pouvoir la graver
  • partir d'un objet 3D et en faire des plans 2D, voir ce paragraphe

Règles de dessin

Ne pas dessiner hors des limites du document

En réalité, JobControl reconnaitra les dessins qui dépassent à droite et en-dessous du cadre, mais pas ceux qui dépassent à gauche ou au-dessus.

Si on a déjà dessiné hors du cadre : déplacer tout le dessin, ou redimensionner le document (Fichier/Propriétés du document/Taille de la page).

Utiliser la palette de couleurs de JobControl dans Inkscape

JobControl ne reconnait que les niveaux de gris pour la gravure, et 15 couleurs fixes pour la découpe/le marquage (rouge, bleu, vert…).

On peut importer la palette dans Inkscape afin de pouvoir directement cliquer sur ces couleurs. Vous pouvez la télécharger sur le wiki du Carrefour Numérique : http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/fablab/wiki/doku.php?id=machines:decoupe_laser:palette_couleurs_trotec_inkscape&s[]=palette&s[]=trotec. Attention dans la v1.0 de Inkscape il semble qu’il faille l’installer dans DOSSIER_INSTALLATION_INKSCAPE/share/inkscape/palettes.

Les points suivants donnent plus de détails sur l'utilisation des couleurs de cette palette.

Gravure en niveaux de gris

Les objets à graver doivent être en niveaux de gris : le noir sera gravé à 100% de la puissance définie pour le matériau, le blanc à 0%, et toutes les teintes de gris entre les deux seront gravées proportionnellement.

Découpe/marquage avec les couleurs de la palette

Les chemins à marquer/découper doivent avoir une couleur de fond nulle (dans la palette, le premier carré vec une croix à l'intérieur), et un contour de l'une des 15 couleurs fixes de la palette Trotec (après les niveaux de gris).

On peut n'utiliser que la première, le rouge pur (#ff0000ff), ou mettre à profit ces 15 couleurs pour organiser l'ordre de nos opérations : elles seront usinées après la gravure (voir point précédent), dans l'ordre (rouge puis bleu puis etc.).

Ordre recommandé : chemins à marquer en rouge, découpes intérieures en bleu (trous…), découpes extérieures en Bleu-gris Trotec ou vert. On garde les découpes extérieures pour la fin car ce sont les plus susceptibles de faire bouger la pièce, qui n'est plus solidaire de la plaque de matériau, ce qui peut décaler nos marquages et découpes intérieures. Il existe cependant une option dans la fenêtre d'impression JobControl pour le faire tout seul, mais ce n'est pas forcément fiable.

Si les couleurs ne sont pas reconnues par Trotec on aura un Job vide ou certaines formes qui absentes à la gravure (ça se verra dans l’aperçu de JobControl).

Pas de transparence ni de flou

Pas de transparence. Vérifier à deux endroits :
  • opacité des fonds et contours
  • opacité des objets (dans l’arborescence des objets, vérifier qu’elle est bien à 100%)

Attention aussi au Flou : se trouve au même endroit dans Inkscape (arborescence des objets). Ce n’est pas incompatible mais ça peut donner un résultat moche. Il doit être à 0%

Il n’est pas rare de modifier accidentellement l’opacité ou le flou dans Inkscape par un mauvais clic/raccourci, c’est dur de s’en rendre compte à l’œil avant l’usinage donc bien vérifier

Épaisseur des contours

Régler l'épaisseur des contours sur 0.01mm pour la découpe et le marquage. Si le trait est trop gros, JobControl ne considèrera pas le trait comme une découpe.

Comme c’est très fin on ne voit plus rien dans Inkscape. Aller dans Affichage/Mode d’affichage/Traits fins visibles pour voir les traits malgré leur faible épaisseur.

Pas de lignes superposées

Certains fichiers ont des formes en double, superposées, ce qui est difficile à voir à l’œil nu. Ça peut arriver si on crée des pavages de clones, un clone se superpose par-dessus l'objet originel qui n'est pas supprimé.

Le problème avec les chemins superposés, c'est que la machine va générer plusieurs découpes au même endroit et donc re-brûler de la matière qui l'a déjà été, ce qui peut générer des flammes, des traces de brûlé plus fortes, etc.

On peut vérifier qu'on n'a pas d'objets en double dans l'arborescence des objets. Dans le cas d'un clone par-dessus l'original, supprimer le clone, ou masquer l'original (il faut conserver l'original si on .

Import de fichiers dans Inkscape

Si vous avez dessiné par exemple dans Illustrator, bien vérifier les dimensions de vos objets car les ppp (pixels par pouce / ppi en anglais) ne sont pas forcément les mêmes et on peut avoir des erreurs d’échelle (notre forme de 12cm en fait 9…). Vérifier également les couleurs et épaisseurs de traits depuis Inkscape

Trouver des dessins vectoriels gratuits

Les différents procédés laser

Pour se préparer à dessiner/convertir une image, il est nécessaire de bien comprendre les différents procédés laser détaillés ci-dessous. Vous pouvez aussi regarder des objets de démonstration dans les salles du lab, faire des recherches sur internet, poser des questions à l'équipe.

La découpe a pour but de découper le matériau. Le laser va donc suivre un chemin de découpe (un rond, des crénelages…) et, si tout se passe bien, séparer la pièce dessinée de la plaque de matériau. Les chemins peuvent être des contours extérieurs, ou des découpes internes (trous pour visser…).


La gravure brûle légèrement la surface, ôte plus ou moins de matière sans pour autant traverser l'épaisseur du matériau. Le but peut être purement décoratif : graver une image sur un objet, ou indicatif : graver du texte ou un pictogramme. C'est une opération assez longue car le laser va balayer toute la largeur de l'image à graver (en X), plusieurs fois, en se décalant légèrement verticalement (en Y) au fur et à mesure. On verra donc apparaître l'image au fur et à mesure, par micro-bandes, un peu comme à l'époque où on mettait 5 minutes à charger une image sur internet 🧓 Cette opération peut avoir différents niveaux de puissance, ce qui va plus ou moins brûler le matériau et faire donc comme des niveaux de gris.

Le marquage se situe entre les deux. Il a le même objectif que la gravure : dessiner un texte ou une forme en surface, mais en allant beaucoup plus vite, et ceci en suivant un chemin de marquage, comme pour une opération de découpe. On ne grave donc plus une zone pleine, mais on en dessine juste les contours. Entre une opération de marquage et de découpe, tout se joue donc dans le paramétrage du laser afin qu'il ne traverse pas le matériau.

Dessiner des chemins de découpe

Dessiner ou choisir dans son fichier les traits qui doivent être découpés → contours, trous, etc.

Chemins fermés : la forme se détachera facilement de la plaque dans laquelle on l'a découpée. Le risque c'est qu'elle tombe, vole, en se désolidarisant car elle n'est as fixée.
Chemins ouverts : la forme reste solidaire de la plaque de matériau. À éviter dans la plupart des cas, sauf si c'est pour garder des tenons qu'on coupera à la main, ou encore pour faire des plis afin de rendre le bois flexible.

Dessiner un contour de découpe autour d'un dessin à graver/marquer : soit on fait une forme simple (rond, rectange…), soit, dans le cas d'une forme complexe où on souhaite couper en suivants le contour du dessin, on peut créer un décalage dynamique (voir page Inkscape) qui sera à une distance donnée du contour de notre objet.

Dessiner des zones à graver

On peut graver un dessin vectoriel ou une image matricielle (photo en pixels), contrairement aux autres procédés (découpe, marquage) qui ne fonctionnent qu'en vectoriel.

Si on part de zéro et qu'on dessine tout, ou qu'on adapte une image vectorielle trouvée sur le net, on peut directement se référer aux contraintes d'usinage.

Si on veut graver une image/photo matricielle, on va perdre les couleurs. En effet, le laser chauffe plus ou moins fort le matériau, qui passe de clair à foncé pour des matériaux comme le bois, de transparent à blanc pour du plexiglas, passe d'une couleur à l'autre pour du plastique bicouche à graver, ou encore se creuse plus ou moins profondément pour du caoutchouc. Vous pouvez regarder des échantillons matériau pour vous faire une idée. Si on revient à notre image, il faut donc la convertir en niveaux de gris (noir et blanc) pour enlever les couleurs. Dans Inkscape, on peut faire ça dans Filtres/Couleurs/Niveaux de gris.

Si vous voulez modifier votre image matricielle, il existe de nombreux filtres Inkscape dans Extensions/Image matricielle… Si vous voulez modifier ses éléments, formes, pour par exemple enlever des détails superflus, il est possible de la convertir en image vectorielle. Dans Inkscape, faire un clic droit, et “Vectoriser un objet matriciel”. Activer l'aperçu et explorer les différentes méthodes et paramètres. Plus de détails dans la page Inkscape. Une fois vectorisée, l'image est constituée de vecteurs, on peut donc en modifier facilement les couleurs, les points, etc.

Dessiner des chemins à marquer

Pour faire du marquage, il ne faut garder que des chemins, et donc pas des formes, images, ou textes.

Dans le cas d'une image, il faut la vectoriser et ne garder que ses contours.

Dans le cas d'un texte :

  • On peut marquer les contours du texte. Convertir l'objet texte en chemin, mettre un remplissage nul et régler l'épaisseur du contour assez finement.
  • On peut marquer le texte d'un seul trait. Sélectionner l'objet texte et aller dans Extensions/Texte/Texte Hershey. Activer l'aperçu et tester les différentes fonts proposées (la première, “Hershey Sans 1 trait” est plutôt simple et standard). Décocher “conserver l'original” afin de supprimer le texte initial. Voir plus d'explications par ici : https://support.shapertools.com/hc/en-gb/articles/360055222354-Create-Single-Line-Text-with-Inkscape
Haut : marquage des contours d'un texte, la police originale est conservée
Bas : marquage de texte avec une police spéciale “1 trait” (Texte Hershey), on a un choix réduit de polices

Passer d'un objet 3D à des plans 2D

Générer des boîtes à encoches

En attendant voici un super site de génération de boîtes (le modèle le plus simple est dans Boîtes/Boîte fermée) : https://festi.info/boxes.py/

Tranchage d'objets avec Slicer for Fusion 360

Slicer for Fusion 360 (anciennement 123D make) permet de trancher des objets 3D (STL) de différentes manières : en superposant des couches à coller (exactement comme le ferait un trancheur pour l'impression 3D, comme prusa_slicer), en imbriquant des pièces perpendiculairement avec des encoches, en pliant et collant des faces triangulaires pour reproduire la surface.

Ce logiciel est assez poussé et à peu près intuitif. Il n'est plus maintenu mais toujours téléchargeable ici : https://knowledge.autodesk.com/fr/support/fusion-360/downloads/caas/downloads/downloads/FRA/content/slicer-for-fusion-360.html

Si on dessine nous-même, on peut tenir compte dès le départ des contraintes d'usinage ci-dessus (dessiner directement avec la bonne couleur et épaisseur de trait…).

En revanche, si on adapte un projet (par exemple un dessin fait pour une autre marque de découpeuse), il est nécessaire de le convertir aux règles de dessin avant de tenter de l'envoyer à la découpe, sinon on risque d'avoir des erreurs, des formes manquantes, des problèmes d'échelle, etc.

Par ailleurs, certains types d'objets modifiables ne sont pas reconnus par le driver d'impression Trotec, ou pas exportables d'un ordinateur à l'autre. C'est le cas notamment des textes (les polices de caractère ne sont pas les mêmes sur tous les postes), ou encore des masques de découpe (non-reconnus par le driver d'impression JobControl) :

Convertir les textes en chemins

Si vous avez choisi une police de caractère particulière, elle ne sera pas forcément sur le poste de la machine. On peut alors convertir le texte en chemin (menu Objet/Objet en chemin) pour s'abstraire de devoir importer la police. Par contre, on ne pourra plus modifier le texte facilement !

Utiliser des opérations booléennes (soustractions...) plutôt que des masques de découpe

Les masques de découpe (voir Inkscape) ne passent pas quand on envoie le dessin à JobControl, on a des formes manquantes, etc. Annuler le asque et remplacer par une opération soustractive, bien qu'encore une fois ce type d'opération ne soit plus modifiable (c'est pour ça que nous conseillons de les convertir à la fin, quand on dessine on pourrait avoir besoin de modifier son masque). Si on veut garder une trace des objets modifiables, on peut les dupliquer et les masquer (ne plus les afficher) avant de les convertir avec des opérations booléennes.

Une fois tous ces points vérifiés, on est prêts à passer à l'usinage ! Sauvegarder le fichier et le transférer sur le poste dédié (pour l'instant par clef USB, quand on aura accès au réseau ce sera aussi possible par le système d'hébergement de fichiers du serveur apprentiLAB).

Ajouter les affiches signalétique (Avant / Pendant / Après) → En svg ??
On peut aussi ajouter les raccourcis du logiciel de la machine s'il y a lieu

Accès

L'accès à la découpeuse laser nécessite une formation préalable (se renseigner auprès de l'équipe), et la présence d'un membre de l'équipe (présence en début et fin de session, et à proximité durant le reste de la session en cas de problème). Pour réserver un créneau en accès libre, se rapprocher de l'équipe (système de réservation en cours de mise en place).

Consulter la page matériaux pour savoir s'il est possible de piocher dans le stock d'apprentiLAB ou s'il faut rapporter ses propres matériaux.

Démarrage

Vérifier l'état de la machine : est-ce qu'il y a des poussières, dépôts, si oui les nettoyer. Si quelque chose semble anormal, consulter l'équipe.

Allumer le poste dédié (ordinateur portable à gauche de la machine) et transférer son fichier (dans le dossier Documents/_Projets, comme indiqué sur le bureau).

Allumer l'air comprimé (robinet général vert + robinet spécifique à la découpeuse).

Allumer la machine et la laisser faire son zéro-machine (initialisation des origines de chaque axe). Capot fermé, plateau vide, donner un tour de clef vers la droite, et elle est censée faire son zéro machine toute seule (la lumière rouge s'allume, il faut attendre qu'elle s'éteigne et bip avant de réouvrir le capot, env. 2 min). Si ça ne marche pas, consulter la section troubleshooting.

Choix du matériau

Choix et vissage du cône

Voir cône.

On trouve les cônes dans le bac à droite de la machine, près des boutons. Il se visse sous la tête.

Choix et nettoyage de la lentille, mise au point

Afficher le récap

Nettoyage de la machine

  • Aspirer les débris sur la zone de travail, sous le plateau (attention à ne pas cogner la tête !)
  • Passer un chiffon dans la zone de travail si c'est sale

Post-traitement de la pièce

  • Vérifier l'assemblage, si les pièces ne s'emboitent pas on peut poncer (bois)
  • Poncer aussi si on veut enlever les traces de brûlé sur la tranche ou à la surface (attention dans le cas du bicouche à graver, c'est assez fin alors il ne faut pas non plus trop poncer)/
  • Caoutchouc :
    • Il reste en général beaucoup de particules, on peut nettoyer le caoutchouc avec de l'eau et du savon ou liquide vaisselle.

Trucs généraux qui vont permettre d'éviter de faire des erreurs, de perdre du temps…

Tester sur un matériau pas cher / rapide

Par exemple du papier ou du carton, plutôt que de faire une erreur et de gâcher tout de suite du PMMA…

Faire un modèle réduit / une maquette

Faire des tests matériaux

Avant d'usiner toute ma pièce, j'utilise les fichiers tests de gravure (petit texte apLAB) et de découpe (petit rond 10 ou 20mm), pour vérifier que ça ressemble à ce qu'on attend, que ça découpe bien jusqu'au bout…

La machine bip en s'allumant, de façon répétée

Ce n'est pas normal. Le problème peut venir d'un problème d'initialisation des axes et de plateau trop bas. Eteindre la machine, décaler la tête au milieu. Si ça ne suffit pas, ouvrir le côté droit, monter le plateau à la main (“roues” blanches en bas des vis).

La gravure n'est pas très marquée

Est-ce que j'ai fait un petit test de gravure avant de lancer l'usinage ? Est-ce que mon paramétrage est bon ? Vérifier les paramètres recommandés, regarder les échantillons s'il y en a.

Si la gravure n'est pas très marquée malgré de bons réglages matériaux, ou que la gravure n'a plus la même intensité depuis le début de la session, vérifier la propreté de la lentille, une lentille encrassée obstrue le laser et fait perdre en puissance.

La machine n'a pas fait sa mise à zéro

Si la machine ne fait pas sa mise à zéro au début alors que le capot est bien fermé et le plateau vide, éteindre, allumer capot ouvert, puis le fermer.

Des parties de mon dessin ont disparu en passant de Inkscape à JobControl

→ couleurs non reconnues par JobControl, vérifier dans Inkscape

→ objets non reconnus (masques de découpe…)

→ épaisseur des traits.

Job vide ou trop grand

→ formes (ellipse, rectangle…) non converties en chemin.

→ vous avez bien mis les couleurs Trotec (avec valeur alpha ff c'est-à-dire qu'il n'y a pas de transparence), mais vous avez quand même un job vide → vérifier que le paramètre d'opacité de l'objet (et récursivement les groupes qui le contiennent) est bien à 100% . Ce paramètre est visible en bas à gauche (“O”), ou bien dans la fenêtre Objets, c'est le slider en-dessous du slider “flou”. (voir photo). D'ailleurs si Flou n'est pas à 0 ça peut être assez moche.

Version : 11.4.4

Copier le dossier Trotec Service. Dans JobControl 11.2.1, exécuter JobControl 11.2.1 - 64-bit setup.exe. Si l’installation échoue en raison d’un message d’erreur “licence invalide”, il est possible que le fichier de licence soit mal rangé. Le fichier S4-2212 (sans extension) doit être dans le dossier INIFiles du dossier d’installation JobControl.

Une fois Job Control installé, aller dans Help/Software registration, et entrer les codes fournis dans le document LICENSE KEY_S4-2212.doc (entrer le premier code, cliquer sur Add Key, même chose avec le deuxième code).

Vidéo d'installation de l'extracteur Atmos (en) : https://www.youtube.com/watch?v=t-oWEVijpL4

Les opérations de maintenance régulières sont à effectuer par toute personne qui se sert de la machine. On nettoie derrière soi 😉 Les opérations moins régulières et plus techniques sont effectuées par l'équipe, ne vous lancez pas dans le démontage de la machine !

  • 1x/jour à plusieurs fois/jour en période de projet :
    • Avant utilisation :
      • Nettoyer la lentille et le miroir de tête. Prendre un bout de lingette sans toucher la zone qui va servier à nettoyer. Mettre une goutte d’alcool isopropylique sur une lingette, et nettoyer du centre vers l’extérieur. Pour démonter ce miroir il y a deux vis en laiton jaune, il se remonte indiféremment du sens.
    • Pendant l’utilisation
      • si on usine des matériaux qui émettent beaucoup de particules, ou qu’on travaille sans assistance d’air (plastiques), vérifier la lentille en cours d’usinage et la nettoyer si elle semble “voilée”, plus matte, surtout le côté du dessous
    • Après utilisation :
      • Aspirer les débris sur
      • Passer un chiffon dans la zone de travail
  • 1x/semaine
    • Aspirer sous la table
  • 1x/mois / trimestre :
    • Démonter les côtés et aspirer
    • Nettoyer les autres miroirs :
      • Miroir de l’axe y : se démonte à l’aide des vis grises. Ne pas toucher aux vis en laiton qui ont un marqueur rouge ! Elles sont réglées très précisémment… Attention il y a un sens pour le remonter.
      • Les deux autres miroirs ne se démontent pas, ils se nettoient en place.
    • Vider et aspirer les bacs de l’Atmos ???
    • Changer les mousses de l’Atmos ???
  • 1x/an :
    • Mécanique : faire un contrat de maintenance chez Trotec (TroCare)
    • Atmos :
      • Filtre à particules (nid d’abeilles) : changer tous les ans, ou quand le taux de colmatage atteint 100% (Deuxième ligne, “filtre” sur l’écran).
      • Sacs à charbon : il y en a 2, pareil changer tous les ans ou quand le taux d’utilisation atteint 10000h. Attention, Quand on le change il faut reseter manuellement le taux dans le menu de l’Atmos (Menu Entrée, Reset Charbon, ne pas oublier de faire Entrée et de sortir du menu…). Attention aussi à ne pas mettre trop de charbon, quand on remonte le filtre il doit être en appui sur le joint. Si ce n’est pas le cas enlever du charbon.
  • Long terme :
    • des micro-rayures risquent d’apparaître sur les optiques. Elles vont occasionner une perte de puissance, qui se constatera à l’utilisation. Si ça devient trop important commander de nouvelles optiques.
    • On pourra aussi avoir besoin de remplacer les lampes hallogènes, ne pas trop tarder si elles lâchent…

Titre d'une opération de maintenance

Texte

Aucune (26/11/2021)

questions à creuser, trucs à tester, Fonctionnalités à améliorer/développer

Usinage des courbes

Il existe une option d'optimisation des parcours pour les courbes de Bézier, mais pour l'instant ça n'a pas l'air de marcher, la machine fait plein de petits segments. D'après Trotec ça viendrait de Inkscape, parce que ça marche avec CorelDraw et Illustrator.

Inkscape : imprimer la sélection

N'imprimer que la sélection avec Inkscape, voir : https://answers.launchpad.net/inkscape/+question/72137

À commander

  • lunettes de protection laser

Manuels du fabricant

Tutos des usagers du wiki

Tutoriels externes

Boîtes à encoches

Tampons

Réalisations parmi les projets du wiki

Aucun résulat

Réalisations d'ailleurs


  • fab/machines/decoupeuse_laser.txt
  • Dernière modification: 2022/04/05 10:26
  • de ApprentiLab CNAM