Imprimante 3D Cosmyx Nova

image:
image: cosmyx.png
fabricant:
Cosmyx
modele:
Nova
numero:
1001-00003
utilisation:
impression 3D avancée facile et rapide
materiaux:
PLA, PETG, ABS
zonedetravail:
30 x 20 x 27.5 cm
emplacement:
Salle 140
acces:
Libre
dangerosite:
Peu dangereux
etat:
Opérationnelle
diametrefilament:
1.75mm
extrudeur:
direct drive (sur la tête) permet d'imprimer du filament flexible
plateauchauffant:
oui (110°C max)
autresinfos:
Vitesse max : 300mm/s, Adresse MAC : DC:A6:32:E7:97:B0
documentation:
30%
tags:
impression-3D, fabrication-distribuée

Manuel

Imprimante française orientée production, développée pendant le début de la crise du Covid-19. Très facile à utiliser, fiable, rapide. Quasiment aucune maintenance. Nivellement très rapide par rapport à nos deux autres imprimantes (Magis et Scalar XLP).

Site du fabricant : https://www.cosmyx3d.com/novas1

quels éléments la constituent et quelle est leur fonction
  • l'écran tactile
  • plateau chauffant jusqu'à 110°, permet d'imprimer de l'ABS et bien d'autres matériaux. Le plateau magnétique en téflon se décolle pour un décrochage facilité des pièces.
  • tête

Note : la machine est équipée de bandes de LED, dont la couleur indique une information sur son statut :

  • Bleu : le plateau se met à la bonne température
  • Orange : votre Nova est prête à être utilisée
  • Vert : l'impression est terminée
  • Rouge : une erreur est survenue
  • Trancheur / slicer : logiciel qui découpe un objet 3D (fichier STL…) en code compréhensible par une imprimante 3D. On l'appelle trancheur car l'objet est constitué de couches, plus ou moins fines selon les réglages.
  • GCODE : syntaxe ou fichier contenant des instructions pour les machines à commande numérique. Ces instructions sont par exemple : des instructions de déplacement, de température (chauffe le plateau à 200°), etc.
  • FDM : Dépôt de Filament Fondu. C'est la technique d'impression 3D la plus répandue, où on chauffe du filament qui fond et permet l'impression d'un objet couche par couche. Il existe d'autres techniques d'impression 3D, comme la stéréolithographie (impression résine).
  • CAO : Conception Assistée par Ordinateur

Buses

La buse est la pièce en métal par laquelle sort le filament. Son diamètre indique la taille du trou.

Par défaut on utilise une buse de 0.4, on a plusieurs buses d'autres diamètres à disposition (0.25, 0.8, 1.0).

La taille de la buse influe sur la hauteur de couche qu'on va pouvoir choisir, et donc sur la vitesse et finesse d'impression. On est censé choisir une hauteur de couche comprise entre ø/4 et ø/2, donc pour une buse de 0.4, entre 0.1 et 0.2mm de hauteur de couche.

Grâce au plateau chauffant et à l'extrudeur direct drive, on peut imprimer toute sorte de filament 3D.

Voir sur place pour les filaments en stock, et sinon une liste plus ou moins à jour sur la page matériaux.

  • Conception : logiciels de conception 3D pouvant exporter du .STL :
    • FreeCAD
    • Blender
    • OpenSCAD
    • Fusion360
    • Solidworks
  • Tranchage
    • PrusaSlicer (recommandé par le fabricant)
    • si vous préférez utiliser un autre logiciel (Cura…), vous devrez créer un profil machine adapté

Voir modelisation, et quand elle sera prête la page modélisation 3D.

Avec PrusaSlicer.

expliquer les choix à faire (aller plus vite est souvent moins esthétique, etc.)

Changer la buse

Sur la tête, dévisser la vis en haut à droite (entre les deux ventilateurs) avec une clef hexagonale de 2.5, il faut juste la dévisser, pas besoin de l'ôter complètement.

On peut alors basculer le bloc de ventilation vers la gauche :

Se munir d'une clef à molette (ou à défaut, d'une pince), d'une clef à œil (ou à pipe) de 7 (il faut une cléf qui encercle bien la buse pour la retenir de tomber).

Faire chauffer la buse, retirer le filament, puis dévisser la buse avec la petite clef, en maintenant le corps de chauffe avec la clef à molette. Attention à ne pas toucher, c'est brûlant !

Mettre la nouvelle buse de la même façon (on peut commencer avec les doigts c'est quand même plus pratique, en faisant attention à ne pas se brûler, et finir à la clef). Visser jusqu'au bout (mais pas comme une brute non plus), il doit y avoir un léger écart entre le corps de chauffe (et donc la fin du pas de vis de la buse) et la butée hexagonale de la buse.

⚠ Attention au Z-offset pour l’impression suivante ! (niveau expert)

Z positif = plus haut, négatif = plus bas

Couche qui adhère mal → trop haut

Couche presque transparente, trop fine, buse qui racle le plateau → trop bas

Si c’est vraiment extrême le filament ne peut pas sortir et l’extrudeur claque (mais ça ça peut aussi venir d’une tête bouchée)

S’il est trop bas, le décaler de 0.2mm avec un fichier Gcode :

G0 Z0.2 ; Move the head to 0.2 mm (so now 0.3 on your machine)
G92 Z0  ; Call this Z = 0

Puis ajuster le Babystep Z pour revenir plus proche.

Retirer le filament

Nettoyer le plateau s'il est sale

Post-traitement de la pièce : voir Impression 3d par dépôt de filament fondu (en cours de rédaction)

trucs généraux qui vont permettre d'éviter de faire des erreurs, de perdre du temps…
ex : tester sur un matériau rapide/pas cher (carton) en lasercut ; faire d'abord un modèle réduit, un test matière ; mesurer la largeur du trait de gravure avant de se lancer (fraisage PCB) ; etc.

La machine s'initialise éternellement

Eteindre la machine. La basculer sur le flanc gauche, sur une table, faire dépaser le dessous. Dévisser les quatre vis (flancs droits et gauche) qui maintiennent la plaque du dessous. L'enlever délicatement, attention, le ventilateur est branché.

Vérifier que le problème ne vient pas d'un câble débranché sur la Raspberry Pi ou la carte des moteurs.

Sinon, réinstaller le firmware : sur la raspberry, débrancher les deux câbles USB suivants : celui du port USB qui va sur le côté de la machine ; et celui qui est juste en-dessous qui va au disque dur (ugreen). Réallumer la machine, elle doit afficher l'écran de boot raspberry classique, et plus celui du firmware cosmyx. Quand la console avec les 4 framboises apparait, rebrancher les deux câbles USB (attention à ne pas mettre les doigts trop près de la section d'alimentation secteur !!!). La machine va demander son numéro de série, brancher un clavier sur le port USB (sur la machine, pas la raspberry), et entrer : 00003, puis ↵ Entrée La machine va recopier le firmware depuis la carte SD vers le disque dur, ça peut prendre 20 min.

Vérifier que l'écran normal est revenu, éteindre et remettre la machine dans le bon sens.

Donner des détails si ça a été compliqué, ou qu'il y a des trucs intéressants à partager
Maintenance de la machine et rythmes (tous les mois, ans…)

Accéder au terminal sur l'imprimante

Brancher un clavier via le port USB

Accès au terminal : Ctrl+Alt+F1.

Quitter le terminal et revenir à l'interface normale : Ctrl+Alt+F7

Tutos, ressources fabricant…
Tutoriels internes
sélection de quelques exemples emblématiques

Aucun résulat

  • fab/machines/imprimante_3d_cosmyx_nova.txt
  • Dernière modification: 2022/03/18 17:02
  • de ApprentiLab CNAM